Les troubles de l’alimentation sont des maladies très complexes qui peuvent avoir de graves conséquences physiques et émotionnelles si elles ne sont pas traitées. Pour cette raison, il est impératif que les hommes et les femmes atteints de ces troubles de l’alimentation aient recours à une aide professionnelle, en particulier pour les troubles de l’alimentation qui présentent des conséquences graves sur le plan clinique. Bien souvent, l’intervention d’une équipe spécialisée dans les troubles de l’alimentation est la meilleure option à la fois pour engager le patient dans le processus de guérison, mais aussi pour identifier les causes sous-jacentes de la maladie. Bien que le voyage vers le rétablissement soit souvent long et ardu avec des hauts et de bas, il donne des résultats positifs… et sauve parfois des vies.

Obtenir de l’aide pour un trouble de l’alimentation

Se confronter au trouble de l’alimentation. C’est la première étape du rétablissement. Si vous souffrez d’un trouble de ce type, il est important d’admettre que vous avez besoin d’aide. C’est souvent la partie la plus pénible et la plus difficile du processus… elle est pourtant essentielle. En sollicitant de l’aide et en vous confiant à ceux auxquels vous avez confiance, vous faites déjà le plus grand pas vers la victoire sur la maladie. Si vous un être qui vous est cher souffre d’un trouble de l’alimentation et qu’il vous inquiète par son comportement ou ses attitudes alimentaires, il est crucial de lui faire part de vos préoccupations d’une manière bienveillante et positive. Il en va de sa guérison. Cela doit se faire dans un cadre privé et confortable, sur un ton non conflictuel. Parlez-en à votre famille et à vos amis. Demander de l’aide reste pour beaucoup de patients l’étape la plus difficile car elle engage, selon eux, leur estime. Si possible, commencez par vous ouvrir et par parler en toute confiance à votre famille et à vos amis. Ne sous-estimez pas la valeur de la famille dans le processus de traitement.

Trouver un spécialiste du traitement des troubles de l’alimentation

Vous aurez par la suite à trouver un professionnel qualifié, idéalement spécialiste des troubles de l’alimentation. Il vous aidera à coordonner et à superviser les soins et le traitement. Cela peut généralement commencer au niveau ambulatoire (traitement de courte durée), car de nombreuses personnes atteintes de troubles de l’alimentation répondent souvent avec succès à ce niveau de traitement. Le spécialiste des troubles de l’alimentation jouera un rôle crucial dans l’élaboration d’un plan de traitement adapté aux problèmes et aux besoins individuels du patient. Une équipe de traitement peut également être formée pour traiter les diverses complications associées à la maladie. Si les traitements ambulatoires ne suffisent pas, ces professionnels vous aideront à obtenir des niveaux de soins plus élevés.

Types de traitement des troubles de l’alimentation

La gravité du trouble de l’alimentation et des troubles concomitants déterminera le niveau de traitement initial que vous ou votre proche devriez poursuivre. Les professionnels de la santé peuvent déterminer, en consultation externe, si un niveau de soins plus élevé est nécessaire. Ils vous référeront vers les spécialistes qui correspondent à la gravité du trouble. Voici les niveaux communs et les types de traitement des troubles de l’alimentation :

  1. Traitement ambulatoire
  2. Traitement intensif en consultation externe
  3. Traitement résidentiel
  4. Soins hospitaliers

Thérapies majeures pour le traitement des troubles de l’alimentation

Dans le cadre du traitement des troubles de l’alimentation, il existe plusieurs options thérapeutiques qui abordent divers aspects de la maladie. Ces thérapies peuvent faire partie d’un plan de traitement plus complet pour guérir la boulimie ou l’anorexie. Voici quelques exemples :

  • La thérapie par l’art
  • Thérapie de danse/mouvement
  • Thérapie comportementale dialectique
  • Thérapie familiale
  • Thérapie médicale nutritionnelle

Lorsqu’il s’agit de déterminer les thérapies à inclure dans le plan de traitement d’un trouble de l’alimentation, il est important de travailler avec un professionnel de la santé pour déterminer les facteurs sous-jacents les plus prioritaires. Le professionnel va également évaluer vos forces et faiblesses pour aboutir au meilleur traitement. Il peut être utile de comprendre ces divers aspects pour déterminer les thérapies qui susciteront l’adhésion totale du patient.

Troubles concomitants et double diagnostic

En raison de la nature multidimensionnelle des troubles de l’alimentation, ils peuvent souvent coexister avec d’autres maladies ou troubles tels que la dépression, les traumatismes ou les troubles anxieux dont ils sont parfois les effets secondaires. Il est courant que les troubles de l’alimentation ne soient pas la principale maladie dont on souffre, ce qui renforce la nécessité d’un traitement global pour agir sur les troubles concomitants et surtout les causes sous-jacentes, qu’elles soient psychologiques ou physiques.

Le diagnostic s’appuie sur des éléments significatifs

En plus des troubles concomitants, il existe un certain nombre de variables que le praticien devra passer en revue pour établir son diagnostic :

  • Le sexe du patient
  • Son âge
  • La patiente est-elle enceinte ?
  • Actif ou sédentaire ?
  • A-t-il subi une intervention chirurgicale lourde récemment ?
  • A-t-il déjà suivi des régimes alimentaires lourds ?
  • Est-il diabétique ?
  • Existence ou non de complications médicales associées aux troubles de l’alimentation

Bien que le chemin vers la guérison d’un trouble de l’alimentation soit souvent une expérience difficile et éprouvante, les résultats en valent la peine. Le processus de rétablissement est inestimable en ce sens qu’il vous aidera, vous ou votre proche, à retrouver goût à la vie, tout simplement. Le rétablissement devrait être la seule issue pour les personnes qui souffrent de troubles de l’alimentation.